Le bon moment, c'est MAINTENANT

Pas demain. Pas quand tu auras ceci ou cela, pas dépendant d’une quelconque condition extérieure.


Ferme simplement les yeux et imagine-toi te réveiller, ta journée devant toi. Comment te sens-tu ? Quelles sont tes pensées ? As-tu hâte d'aller au travail, de rencontrer tes collègues, d'effectuer certaines tâches spécifiques ? Comment ton corps se sent-il ? Te sents-tu léger.e ? Souriant.e ? Ou sens-tu la tension ? Maux d'estomac ? Des épaules tendues ? La boule dans la gorge ?


Maintenant, ouvre les yeux et regarde autour de toi. Pense à ce que tu as mangé au dîner hier soir.


Ferme les yeux encore. Imagine que tu te réveilles, sachant que ty passeras une journée extraordinaire. Tu sais que vous vas faire quelque chose que tu aimes vraiment, qui constitue une contribution réelle pour toi et pour les autres. Que tu travailles avec des personnes extraordinaires qui sont heureuses d'être avec toi, qui reconnaissent tes compétences et ton expertise. Imagine que tu as le temps de faire tout ce que vous aimes faire. Que tu as du temps pour toi-même et du temps à passer avec des gens que tu aimes vraiment et qui t’aiment vraiment. Comment se sent ton corps ? Cela te fait-il sourire ? Ta poitrine est-elle légère, ton coeur s'est-il ouvert ?


Qu'est-ce qui te rend lourd dans ta vie actuelle ? Travail ? Temps ? Partenaire de vie ? Famille ? Une mère intrusive ? Traditions familiales ou culturelles ? Te sens-tu obligé.e d'aller tous les week-ends chez tes parents ? Tu manques d'argent ? Ou as-tu tout l’argent du monde, mais tu n’as pas le temps de le dépenser ou, pire, ta vie t’ennuie, même si tu as tous les biens matériels que tu as toujours souhaités ?


Et surtout, qu'est-ce qui t’empêche de faire quelque chose ?


Vois-tu, moi, par exemple, je suis « La Reine de la mise au pied du mur ». Je veux dire. J'ai cette capacité incroyable de prendre conscience de ce qui se passe dans ma vie et de reconnaître ce qui ne va pas. Pourtant, je ne fais pas spécialement quelque chose à ce sujet, même si je sais comment procéder et bien que je l’enseigne à mes clients en coaching… Et puis voilà qu’un jour, subitement, je me dis « Assezz ! Y’en a marre !! ». Et BOOM! Toute une partie de ma vie est en train de s'effondrer, m'obligeant à faire quelque chose à ce sujet.


Exemple. Je n'étais plus heureuse dans mon mariage. Je me sentais célibataire tout en étant mariée. J’avais une vie qui était à des kilomètres de mon moi authentique : j'étais une bonne épouse, une bonne mère, une bonne femme au foyer tout en étant une super professionnelle, oubliant mon vrai moi, mes aspirations, ne prenant pas de temps pour moi. Ne nourrissant pas mes besoins. Non, au lieu de nourrir mes besoins, je continuais à m’aveugler - au nom de l'amour : il était mon âme sœur – je ne me remettais pas vraiment en question. Et puis, tout à coup: BOOM! Mon mari m'a quitté. Mon entreprise a fait faillite et j’ai perdu mon job. J'ai pratiquement perdu tout ce qui constituait ma vie: l'amour de ma vie (ou du moins, ce que j'avais supposé être l'amour de ma vie), mon travail et bientôt ma maison. J'ai aussi vu tout mon monde intérieur s'effondrer : valeurs, croyances, points de référence de mon éducation. Rien de ce que j'avais connu, rien de ce que l'on m'avait appris, n'était plus vrai.


Eh bien, j’ai finalement traversé tout cela, et même mieux : j’ai construit une nouvelle vie à partir de là. Créé mon nouveau moi, un nouveau travail, un nouveau mode de vie, de nouvelles croyances et de nouvelles valeurs et surtout : une vie dans laquelle tout est vrai et rien n’est vrai en même temps. Toutes les portes s'ouvrent Mais c’est un autre sujet.


Chaque fois que je reconnais certains ajustements qui devraient être faits, cela prend la forme d'un effondrement.

Est-ce la bonne façon ? Ça ne pourrait pas être autrement ?

Je suppose que c’est la bonne façon pour moi. Comme je suis une personne authentique, entière et passionnée. Je suppose que les changements prennent une forme qui correspond à mon énergie.


D'autres personnes expérimentent d'autres manières de se laisser mettre au pied du mur. Maladie (soi ou d'un être cher). Mort d'un être cher. Perte de maison. Divorce. Licenciement.

Quoi qu'il en soit : vas-tu attendre d'être poussé.e contre le mur ou vas-tu faire quelque chose maintenant ? Parce que, si tu as identifié des pans de ta vie qui nécessitent quelques ajustements, pourquoi ne pas les faire tout de suite ?


Dans son livre «Good to Great», Jim Collins a présenté son étude sur la croissance et pérennité des entreprises – ce qui font qu’elle tournent « bien » ou « super fort » - et sur les comportements clés de leurs dirigeants. L'un de ces comportements clefs était la capacité de «confronter la dure réalité (Brutal Facts)». Pour réussir, il est nécessaire d’affiner en permanence le chemin en affrontant la dure réalité.


Il ne sert à rien de se leurrer avec de faux espoirs car, en fin de compte, ils mèneront probablement à la perte.


C’est pareil avec ton chemin de vie. Confronte la dure réalité. Garde la foi mais laisse tomber le l'espoir. Espérer que les choses se règlent avec le temps, c'est mettre la tête dans le sable.






C’est MAINTENANT, le bon moment. Pas demain. Pas la semaine prochaine. Pas le mois prochain ni l'année prochaine. Pas quand les enfants sont grands, quand tu vas avoir une promotion, quand ta maison sera payée… Non, c'est MAINTENANT.

Gandhi a dit "soyez le changement que vous voulez voir dans le monde". Il ne peut pas être mieux exprimé que SOIS. Incarne le changement devrait-on dire.

Pense Ockham Rasoir. La solution la plus simple est probablement la bonne. Rester simple.


Je ne dis pas: démissionne de ton travail dépourvu de sens et stressant. Je ne dis pas : quitte ton conjoint ou ton mari ou ta femme, divorce. Je ne dis pas: coupe tous les liens avec ta mère, ton frère, ta soeur, ton ami ou tous les autres qui t’entourent. Je ne dis pas: lache tout d’un coup, barre-toi et va vivre sur une île, dans les montagnes, élever des moutons, ou sur le littoral créer une entreprise de jet-ski.


Ce que je dis, c’est : met-toi, met ton «soi-même» au centre de tes préoccupations.


Considère ce qui nécessite des ajustements.


Prend le temps de prendre soin de ton "moi". De ta vie intérieure.


Prend le temps d'être avec toi-même. Réfléchis sur ce qui est ajusté, juste, léger, amusant dans la vie.




C’est vrai : Qu'est-ce qui te manque dans ta vie? Quand as-tu cessé d'être TOI afin de respecter les attentes de ton entourage ? Ou certains principes moraux, croyances familiales, culture, système ?


Commence avec de petites choses.


Exemple. Mon ex-mari et moi faisions partie d'un groupe d'amis habitués à organiser des dîners ou des barbecues. Nous étions invités presque tous les week-ends, pour ne pas dire vendredi ET samedi, ou étions supposés rendre les invitations également. Lorsque nous étions trop fatigués pour y aller, nous devions trouver un prétexte : nous avions des difficultés avec nos parents, nous devions les prendre en charge, ou un grand-mère était malade et nous devions l’accompagner quelque part. Ou lui rendre visite. Jamais, il n’était autorisé de refuser une invitation, et pire encore sans excuse valable! Il y avait cette tension constante entre nous deux, car moi, je voulais expliquer que nous étions tout simplement fatigués, que nous avions une semaine bien remplie et que nous devions nous reposer alors «non merci, nous ne viendrons pas à votre dîner». Tandis que lui développait des talents créatifs incroyables pour trouver une bonne excuse afin de mettre nos amis à l’aise avec le fait que nous refuserions l’invitation.




Lorsque tu atteins ce stade, dans tes relations, où tu dois mentir à tes amis et où tu n’es pas autorisé.e à refuser une invitation sans risquer de fâcher tes amis, cela signifie que cette amitié n'est plus une contribution à ta vie. Que tu passes du temps et prends de l’énergie à faire des choses que tu ne veux pas faire…


Alors, qu'est-ce qui consomme du temps et de l'énergie dans ta vie ? Es-tu constamment en train de courir entre ton travail, tes enfants, ton partenaire de vie, ta famille, tes amis ?


Que pourrais-tu arrêter de faire, que si tu t’arrêtes, te donnera plus de toi-même ?

Et toi dans tout ça ? Quand as-tu pris du temps pour toi seul ? Pris le temps de faire une promenade, le temps de faire du sport, le temps d’apprendre quelque chose de neuf, de lire, de jouer, juste par passion ?


A quoi as-tu renoncé avec le temps, que si tu pouvais refaire, te donnerait plus de toi-même ?


Commence à nettoyer ce qui prend du temps et n'est pas contributif. Comme je l'ai dit précédemment : inutile de tout balayer. Tu serais surpris.e de voir à quel point un très petit changement dans ta vie, visant à prendre soin de toi et de toi seul, apportera à ta vie.


Dès que tu commenceras à prendre soin de toi, de ton Soi, de ce qui compte pour toi, les choses changeront.

Tu rencontreras peut-être différentes personnes. Obtiendras une amélioration dans ton travail, cela te permettra d'être moins stressé.e ou d'avoir plus de temps pour toi-même. Tu découvriras un nouveau sport ou une nouvelle activité qui te nourrira, te rendra heureux.se et plus léger.e . Tu auras plus de créativité et une idée plus claire de ce qui est bon pour toi, de comment orienter ta carrière ou ta vie en général.


Mais ne perd pas de temps. C'est maintenant le bon moment. Ne remet pas à plus tard. Commence avec quelque chose. Quoi que ce soit, peu importe la taille de l'action. Tu dois TE choisir. Et C’EST

  • Black Facebook Icon
  • Black LinkedIn Icon

© 2019 Kumquat -  Certified life & business coach

Luxembourg

Belgique

info@kumquat.lu