• Black Facebook Icon
  • Black LinkedIn Icon

© 2019 Kumquat -  Certified life & business coach

Luxembourg

Belgique

info@kumquat.lu

Jour #6 de jeûne de 7J

Aujourd’hui, je commence à penser à la reprise progressive de l’alimentation et j’avoue que ça me fait peur.


Déjà, vu les aléas de l’adaptation de mon corps à cette privation, je crains que cela soit aussi houleux – voire plus, à la reprise de la nourriture. Comment mon estomac va-t-il réagir ? Vais-je devoir gérer des fringales infernales ? J’ai trouvé moins compliqué de ne pas manger du tout que de devoir me limiter. Et là, je vais reprendre progressivement et j’ai peur que ça soit plus difficile.


Par ailleurs, j’ai entamé ce jeûne par démarche spirituelle, mais le fait est que j’ai perdu quelques kilos superflus et que ça ne me déplait pas.


Et j’ai constaté des améliorations de mon état général ; je me dis qu’il serait judicieux de profiter de l’occasion pour changer mon mode d’alimentation.


Ça me fiche le bourdon. Rien qu’à y penser. Faut croire qu’il existe un bénéfice secondaire bien plus important que le véritable bénéfice du bien-être. Et oui (à tous les coaches qui me lisent), je vais m’y atteler 😉


Enfin, quand je dis que ça me fiche le bourdon … C’est juste que mon mode alimentaire, aussi équilibré que possible, était quand même le reflet de mon souci de faire vite et bien. Et plus souvent vite, d’ailleurs. Je me sens un peu désemparée, car j’ai le sentiment que je vais devoir faire face à une réorganisation de ma vie autour d’une alimentation saine.


Même si c’est quand même un joli point de vue intéressant. Ça doit aussi être possible d’allier les deux. Suffit de mettre un ET à la place du OU 😉


Donc, journée sans beaucoup de relief, aujourd’hui. Je dois avoir fait le tour des prises de consciences, en tous cas pour cette fois, qui sait ce que l’année prochaine me réserve. Parce que oui ! Je compte bien rééditer l’an prochain.


Demain soir, la reprise. J’hésite encore avec quoi. Les avis sont nombreux et divergents. Je me dis que je vais écouter mon corps.


A demain donc …