A TOUTES MES SOEURS

Si je n'étais pas née en Belgique et en 1972, mais beaucoup plus tôt, ou dans un autre pays, là où les droits de la femme sont inexistants, que serais-je ?


Maman célibataire durant les premières années de séparation, maman une semaine sur deux depuis 2014, je vis seule, je travaille seule et comme indépendante, je me débrouille comme une grande.


Par choix, c'est vrai, et aussi faute de pouvoir partager ma vie avec quelqu'un. Que serais-je devenue, si j'étais née ne fût-ce qu'un demi siècle plus tôt ?


Mariée de force à quelqu'un que je n'aurais pas aimé, mariée "de raison" à quelqu'un que je n'aurais pas aimé davantage ? Miséreuse, peut-être, voire prostituée, pour nourrir mes enfants, faute de me trouver un mari?


Que serais-je si j'étais née ailleurs ? Excisée ? Brûlée vive en raison de mes convictions résoluments disruptives et libre-penseuse, telle une sorcière durant le moyen-âge ? Bannie de ma communauté en raison de mes échecs de mariage ?


Muselée, très certainement et sans doute malheureuse de ne pouvoir faire ce que je fais avec tant de plaisir : partager mes pensées, mes découvertes, aider, soutenir, accompagner chaque jour des personnes en perte de sens, ne sachant comment orienter leur vie pour se retrouver... Et beaucoup de mecs, qu'on se le dise, hé hé....


Bridée dans mon élan de vie, à ne pouvant être qui je suis , comme je suis...


Hier j'ai beaucoup pensé à toutes mes soeurs, ... Toutes ces femmes, toutes ces filles, qui n'ont pas la chance ou n'ont pas eu la chance d'avoir accès à l'instruction, au choix de vie, au choix pour leur corps même. Toutes celles qui subissent des violences, au quotidien, dans un silence ambiant assourdissant, ailleurs, dans un autre pays, sur un autre continent. Mais ici aussi. Juste parce que le mâle veut assoir son pouvoir.


Et je continue de m'étonner : m'étonner, "m'abasourdir", de voir que depuis si longtemps, des minorités parviennent ainsi à museler des majorités, juste en stigmatisant une différence diabolisée pour la cause. Je n'aime pas ça, je ne comprends pas comment ils font pour ne pas y voir une source de richesse, moi...


Et je continue de m'étonner, de ne pas en revenir, que ce simple chromosome de différence soit à l'origine d'une telle différence de choix de vie ...


Quoi ? Juste parce que tu as un vagin et un clitoris et non un pénis et des testicules, ta vie ne t'appartient plus. Et même si tu crois qu'elle t'appartient, tu dois malgré tout dépasser un tas d'embûches qu'aucun porteur de testicules / penis n'auront à surmonter.


J'ai décidé, il y a longtemps et parce que je peux m'en offrir le luxe, de me considérer comme un être humain lorsque je fais des choix.


Sortir du prisme du genre. Je suis citoyenne de cette planète. Etre humain en recherche d'harmonie, de sens, de bienveillance et de partage. Et dès que je peux, je tends la main à qui a besoin de mon aide. Homme ou femme.



27 views
  • Black Facebook Icon
  • Black LinkedIn Icon

© 2019 Kumquat -  Certified life & business coach

Luxembourg

Belgique

info@kumquat.lu